Les plages

L’agriturismo « Rocce Bianche » est bien situé par rapport à de nombreuses plages époustouflantes, dont voici la liste ainsi que leur distance de l’Agriturismo. Cliquer sur le nom pour voir les photos de la plage choisie.

Vers le Sud

  • Scivu (15 km) C’est l’un des littoraux les plus beaux de la côte, peu connu, fascinant et suggestif à cause de la nature pratiquement intacte en laquelle est plongé et du manque de type quelconque d’installation dans ses environs. La plage de Scivu est une longue langue de sable fin et doré, enlacée par de hauts et sombres murs de grès sur lesquels s’installe une garrigue épaisse dont le parfum arrive jusqu’à la mer même; la mer d’une transparence impressionnante mélange l’émeraude verte et le bleu le plus intense. La plage est longue d’environ 3 kilomètres, coupée en deux d’un petit récif paradis des pêcheurs; elle est constituée de sable fin dit ‘parlant’, à cause du bruit sourd qu’on peut entendre en marchant. À n’importe quel moment de la journée, et à n’importe quelle période de l’année, en été comme en hiver, l’atmosphère est splendide; le moment le plus séduisant est au coucher du soleil quand, sous l’effet du soleil couchant, le sable et les murs de grès environnant se teintent de rouge.
  • Portixeddu (16 km) et San Nicolò (3 km de Portixeddu) La plage de Portixeddu, longue de plus de deux kilomètres, est coupée par le Rio Mannued et est caractérisée par du sable fin et clair; elle est enlacée par une pinède épaisse où il est possible de trouver abri les jours de chaleur intense. Le fond, presque exclusivement sableux et en quelques tu vises très bas, est fantastique avec des colorations indescriptibles et l’eau, transparente et cristalline, avec la complicité du soleil, crée des reflets merveilleux de lumière. L’étendue et la profondeur de la plage permettent, aussi en périodes bondées, un isolement facile qui offre la possibilité de passer des journées inoubliables dans la tranquillité et la détente.
  • Capo Pecora (20 km) La côte est caractérisée par des récifs à pic sur la mer, composés de traits rocheux et de petites plages de cailloux clairs et de rochers de composition granitique polis par l’oeuvre incessante des marées entre qui naissent par la force. L’eau de la mer est limpide et transparente, d’un bleu intense, le fond est généralement rocheux et riche de flore et faune, et il offre reflets indescriptibles et jeux de lumière. Il est résolument peu fréquenté, et donc l’endroit idéal pour passer des moments de détente plongés dans le silence et entouré par la nature intacte et sauvage.
  • Buggerru (25 km) La plage de Buggerru est plongée dans une atmosphère d’autres temps pour la présence, à ses épaules, des restes des structures minières, la laveria et les magasins qui intègrent dans manière harmonieuse avec le paysage. La plage délicieuse, délimitée aux bouts de hauts et imposants récifs, c’est une plage ample de sable fin et dorée; on ne peut pas définir immense, en la rapportant aux autres localités voisines, mais jamais bondée car Buggerru est déplacé et peu connu. La mer colorations alternatives cristallines vert émeraude et bleu intense, pendant que le fond sableux est splendide en particulier pendant les journées de mer calme, quand il assume des colorations descriptibles difficilement.
  • Cala Domestica (28 km) Cala Domestica présente un fond de sable mixte mince à gravier et rochers éparpillés. Autour de la plage il y a des dunes pointillassiez par la Macchia. Cala Domestica se trouve dans une zone minière ancienne: ils restent visibles les ruines des bâtiments des mines voisines, les magasins et les dépôts des minéraux qui attendaient d’être embarqué, mais aussi galeries comme celle qui mène au soi-disant Caletta une plage abritée et très intime en laquelle se trouve la bouche d’un torrent. Devant, sur la péninsule calcaire qui tourne au sud, on peut admirer la tour espagnole. La localité est particulièrement chère de combien d’ils désirent pratiquer la pêche sous-marin.
  • Masua et Pan di Zucchero (40 km) Semblable à une motte sucrée énorme suspendue au milieu de la mer, l’île Pain de Sucre crée le cadre scénographique admirable suggestif de la plage homonyme dans l’anse de Masua, longueur située la côte iglesiente. Un faraglione calcaire, hauts 133 m, caractérisés d’une couleur claire et de la surface à marches plates qui s’étend pour 3,72 hectares dans les murs sud et à nord percé par deux grands arcs à l’intérieur qui créent phénomènes aussi carsici avec des galeries praticables en bateau. L’île s’est formée à la suite de l’érosion et éloignement de la terre ferme de Pointe Is Cicalas. Dans les alentours, en observant le monument de la côte de l’île la plus grande, il se voit la falaise de Porto Flavia, où une galerie de la mine homonyme s’ouvre de qui était embarqué directement. Tout les falaises se dressent pour 100-160 m autour.

Vers le Nord

  • Tunaria (35 km)
  • Piscinas (15 km) C’est un des merveilles de toute la Sardaigne, ainsi que de toute le Méditerranée; aussi l’Italie a son désert son oasis protégée du développement et du progrès. Piscinas est un vrai désert formé par dunes dorées imposantes, hautes fin à une soixantaine de mètres, qu’ils pénètrent dans l’arrière-pays pour différents kilomètres et ils plongent dans une mer bleu et immense; l’impact paysager qui vient créer le visiteur hors de haleine laisse. C’est une destination à ne pas manquer si on passe une vacance en Sardaigne. Après avoir parcouru sentiers déblayés et sableux, nous ne sommes pas encore à la mer… puis, au soudain, devant nous un littoral vaste, une plage longue profonde environ 7 kilomètres, uniforme fin et doré à l’horizon du bleu de la mer et du bleu du ciel. Les dimensions du littoral permettent un isolement facile et tranquille même si l’affluence dans cet endroit est irréalisable. Appeler cet endroit plage est réductrice simplement et peut-être blessant, en effet pour son immensité et pureté il n’a pas égal; la mer il est autant de, tout de suite plutôt profond, avec un fond sableux et riche de faune. Pas trop loin du bord, il languit d’au-delà 200 ans, l’épave d’un vaisseau qu’il transportait plomb; un masque sera suffisant et nagée pour admirer la charge de plomb, la silhouette de l’épave et un canon qu’il épointe du sable.
  • Torre dei Corsari (36 km) Torre dei Corsari offre différentes possibilités pour jouir la mer:  une plage immense, quelques calette très vous réservez et beaucoup de zones inaccessibles vrai paradis rocheux pour les amants de la pêche.
  • Gutturu Flumini (23 km) Aussi connu avec le nom de Marine d’Arbus, c’est un petit et centre pittoresque de la Côte Vert, caractérisé par maisons colorées et situées au bout d’une pente de lesquelles se montre, avec une vue extraordinaire, sur une plage merveilleuse et délassante. D’ici partie la rue côtière spectaculaire qui traverse toute la Côte Vert, même à arriver à la plage de Piscinas.
  • Funtanazza (27 km) C’est un endroit délicieux de mer située dans une anse suggestive et charmante; il naît, en le 1956 comme colonie d’été Maison au mer Francesco Sartori construite par la société minière de Montevecchio pour recevoir les fils des mineurs. Le complexe, en abandon total il est plongé dans la garrigue et dans une pinède splendide et épaisse depuis des années d’environ 8 hectares.
  • Portu Maga (22 km) La côte de Portu Maga se compose en environ 3 kilomètres de plage ample et reposante, où la partie sableuse, en quelques bref traite, disvela conformations rocheuses plates qu’ils se plongent dans la mer. Le fond est de beauté rare dans une alternance de sable et roche et l’eau, pendant les journées de mer calme, il assume colorations descriptibles difficilement.
  • Pistis (40 km) Pistis offre différentes possibilités pour jouir la mer: une plage immense et l’anse rocheuse de S’Enna e S’Arca. La plage de Is Arenas ‘e S’Acqua e S’Ollastru est une immense plage de sable doré à environ un kilomètre et demi qui se perd dans les dunes massives, la création d’un paysage d’une beauté étonnante; également la taille imposante du littoral permet l’isolement facile.

Découvrez plus de photos sur les plages: va au galerie!